Norfolk – Surprenant – Mémorable – Gigantesque!

Wow! Mais comment se fait-il que personne ne parle de Norfolk!? Ce fut probablement nos 2 journées des plus mouvementées!!!!

Après 3 jours de navigation de jour dans la Chesapeake Bay sans arrêt, c’est toujours le bienvenu de se rendre sur terre, marcher, courir, visiter, se dégourdir et laisser les enfants être des enfants, bouger sans restrictions d’espace! Nous avions «Googeler» que Norfolk avait une grande base navale. Je pensais intéressant de visiter la base donc nous avons pris le tour guidé proposé en autobus à la Naval Station. La plus grosse base naval au monde, selon wikipédia. Un peu décevant (le tour) car nous resterons assis 45 minutes dans l’autobus sans le droit de sortir… mais ça vous donne une idée de la grandeur de la base!!! Sous-marins (très au loin) porte-avions, pleins de bateaux de guerre qui font penser à « Battleship ». Ensuite, les hélicoptères, les avions, les jets au loin tout droit sorti de film de guerre! Les maisons des officiers et des capitaines, les logements, centre sportifs, cafétérias, églises, etc.… une ville en soi! Je réalise l’ampleur de l’armée Américaine! Énorme!!! Une fierté à travailler pour son pays!

Par la suite, nous nous rendons au centre-ville visiter le Musée Nauticus, selon le conseil de la guide! ABSOLUMENT A NE PAS MANQUER!!! Avec ou sans enfants, c’est la place à se rendre sans faute. Le musée en soi est magnifique. Les enfants peuvent toucher à tout!!! Oui, oui! Et comble de bonheur pour les petits et les plus grands, nous montons à bord d’un navire de guerre: le Wisconsin (BB-64). Il a servi à 3 guerres et est maintenu en parfaite état. Absolument impressionnant! Les émotions a fleur de peau, nous revenons au bateau a notre au mouillage avec toutes ces pensées pour ces combattants! Et pour l’état… Cette nuit-là, nous dormons au son des hélicoptères et bateaux de l’armée.

Lendemain matin :

0800

  • Finit de déjeuner, s’habille, prépare les enfants, notre départ, se prépare à lever l’ancre

0900

  • 2 Hélicoptères de l’armée survolent directement au-dessus de nous, nous voyons les pilotes
  • Le VHF annonce un message de sécurité: un sous-marin «outbound for sea», ne pas s’approcher, sécurité renforcit! On passe à côté, il est entouré de Naval police en bateau, à 0.5 mile
  • Des « tugsboats », des mégas bateau de l’armée, un bateau furtif
  • Le VHF qui n’arrête pas les commandes vocales

 

1000

  • On observe les portes avions, les dizaines de bateaux militaires de très proche
  • Les commandes sur le VHF ne cessent jamais
  • Les paquebots vide et plein, rentrent et sortent du canal et s’entrecroisent devant et derrière nous

1100

  • Le port est toujours aussi gros! Un énorme paquebot rempli au ras-le-bord de conteneurs partant pour la mer nous passe à bâbord pendant que 2 tugboats poussent un paquebot à tribord fessant d’énorme remous nous repoussant vers le paquebot. On doit se coincer au travers… Nos 2 cœurs arrêtent un instant… Heureusement, Calbodine réagis très bien et garde sa course. Ouf…

1200

  • Un pont de train, habituellement ouvert, est fermé. Prends le VHF et essai de placer 5 mots en bon ordre, à travers toutes les conversations sérieuses… On se sent infiniment petit… 50 minutes d’attente

 

1300

  • Un autre pont à bascule suivit d’un pont levant, attente de 20 minutes
  • Premier pont de 65 pieds de hauteur. Nous avons 60 pieds de clairance…  HAAAAA!
  • Le port devient de moins en moins gros. Ici, c’est presque la fin. C’est beaucoup moins occupé…

1400

  • La première et seule écluse, nous la manquons de 5 minutes, doit attendre 40 minutes en restant sur place avec des branches et souches à ±20 pieds de chaque côté du canal

1500

  • En sortant de l’écluse, un pont à bascule nous attend. On s’engage quand l’agent nous ordonne d’attendre. Un tugboat prend toute la place, il doit passer avant nous… Martin se colle à tribord… le bord est proche, un voiler est juste derrière, le pont juste devant… Le contrôleur du pont nous ordonne maintenant de se dépêcher a passer le pont levant car le trafic automobile attends!!! On mets les gaz entre dans les remous du tugboat pour passer de justesse le pont avant sa fermeture…. Ouf…

1530

  • On s’accoste sur un port juste après le pont à bascule, sécurise notre bateau, envoi les enfants jouent aux cow-boys sur la terre et on s’effondre, assis dans notre cockpit, question de reprendre notre souffle…

22.9 miles de parcouru…

1630

  • On part à l’épicerie, heureusement très proche d’ici (max 1 km)

1800

  • Reviens au bateau, ranger l’épicerie, souper, dodo pour les enfants, faire la vaisselle, remplir le diesel, regarder nos cartes pour demain

2100

  • Écrit ceci

2200

  • Dodo…

Norfolk, ne pas sous-estimer ce port! A notre expérience, bien plus mouvementé que celui de New York!!!! On se rappellera de Norfolk très longtemps… Et vous!?! Avez-vous été un peu surpris par la grosseur de ce port?

12 Comments Add yours

  1. Boucher dit :

    Quelle plaisir voyager avec vous je vous envies merci bonne continuation bye

    J’aime

  2. Didi Dor. Fréch. dit :

    Wow ! Quelle expérience ! C très impressionnant ! C pas rien ce que vous avez vécu là ! Ouff ! J’en avais le souffle coupé en vous lisant & en regardant les photos ! Bonne continuation !

    J’aime

    1. Annie dit :

      Merci Didi! Nous avons enfin reprit le notre!!! A bientôt!!

      J’aime

  3. Jacques Readman dit :

    Bravo! Votre sens de l’organisation dans la façon de voyager est impressionnante (les enfants semblent heureux) je me répète encore une fois on le voit par vos sourires. Profitez au maximum de cette belle aventure et soyez prudent . Bonne continuité.

    J’aime

    1. Annie dit :

      Merci JACQUES d’être avec nous!! Nous profitons de chaque moment, chaque rencontre!! À bientôt!!

      J’aime

  4. Bonjour ma belle Annie, ca en fait du chemin depuis le début. J’aime bien te lire, effectivement Washington est une bien belle ville, musée, architecture, restaurant, maison blanche ca bouge toujours. Vous m’impressionnez avec la navigation et tout le quotidien. Bonne vague et à la prochaine. XXXX

    J’aime

    1. Annie dit :

      Merci ma tante!!! Effectivement, nous aurions pu passer une semaine sans ennui à Washington! À notre retraite peut-être (lire ici: sans enfants) 😉 a bientôt!!! Xx

      J’aime

  5. Carole et André dit :

    Bonjour vous deux! Ouf! Vous nous avez fait revivre notre passage à cet endroit et en plus, il faisait mauvais temps (pluie et vent) à attendre qu’on daigne nous laisser passer et en souhaitant qu’il n’y ait pas de priorité avant nous. Mais comme tous, c’était notre première expérience des ponts de toutes sortes à franchir au travers de la marine. Et de plus, au 1er novembre, tous les bateaux qui étaient ancrés à Hampton sans compter les autres ancrés ailleurs, partaient pour entreprendre le ICW. Imagine la circulation. A la date, ou vous êtes partis, il devait y avoir moins de bateaux, je suppose. Pour ce qui est de la base navale, je t’avoue que je ne me souviens pas qu’on nous en ait parlé, ni du musée. C’est à Fernandina Beach, où il y a une autre base navale, que nous avons vécu l’expérience d’un sous-marin qui passait et d’hélicoptères qui surveillaient. On s’est même fait avertir de ne pas prendre de photos. Près de Norfolk, nous avons plutôt passé pas mal de temps à Hampton qui est une charmante petite ville avec un ancrage protégé. Il y a le musée de Cousteau et autres activités intéressantes. Alors le 1er novembre, après avoir traversé la base navale et tous ses périples, nous avons entrepris le petit canal Dismal Swamp. Comme nous avions 5 pieds de tirant d’eau, nous pouvions nous le permettre et nous nous sauvions aussi du trafic intense du 1er novembre. C’était tellement bucolique. Nous sommes arrivés à Elisabeth City, petite ville très accueillante qui nous recevait avec un vin et fromage. Cette étape nous faisait quand même faire un détour pour se rendre à l’Albemarle. Un truc en passant. Comme vous aurez des ponts levis à franchir tout au long de votre voyage, il est intéressant de se servir du lecteur de cartes en mettant chaque pont en point GPS. Avec les heures déjà établies des ponts à bascules, vous pouvez ajuster votre vitesse en fonction de ces heures. Sans dépasser la vitesse permise bien entendu. Comme ça, vous évitez d’en manquer trop et de vous taper des demi-heures d’attente. Ce n’est pas toujours possible quand il y a trop de bateaux dans les environs qui nous coupent ou qui nous ralentissent mais nous avons sauvé bien du temps avec cela. Les maitres de pont ne sont pas toujours gentils ou rapides mais que voulez-vous, ça doit être l’usure du temps et de l’ennui. Les formules de demandes de passage au pont sont similaires mais vous avez un avantage de plus que nous à l’époque (ça fait déjà 10 ans) c’est que vous êtes parfaits bilingues. Alors bonne route! On vous souhaite de la chaleur et de beaux paysages et villages à découvrir. Gros bisous à toute la famille!
    Carole et André
    p.s.: il y a un autre ancrage en Caroline du Nord, je crois. Il me semble que c’est Hammock….quelque chose. Vous le trouverez dans le guide du Capt’n Bob…je ne sais plus. A cet ancrage, l’armée joue à la guerre aussi quelquefois. Ils nous ont même fait déplacé pour faire leur pratique (hommes grenouilles et jet qui va sous l’eau avec lunettes de noirceur car c’était la nuit). Ah! quel souvenir. XXXXX

    J’aime

    1. Annie dit :

      Wow!! Merci Carole de tous ces souvenirs, tous ces conseils!!!! J’imagine pas Norfolk avec en plus beaucoup de Southbound!! Ouf!! Le canal Diswamp était fermé… nous avons malheureusement manqué Elizabeth City!! Mais nous avons pu rencontrer une famille formidable!! Alors sans trop de regret! Nous apprenons peu à peu à suivre notre intuition, saisir chaque occasion et à laisser tomber nos gardes… un des buts ultimes de notre périple! Ca prends un peu de pratique…
      Merci pour le trucs des ponts, nous l’appliquerons sans plus tarder!! Il doit faire plus chaud par chez vous! Nous avons hâte de vous rejoindre!! Xxx

      J’aime

      1. Carole et André dit :

        Pas de regret pour Elisabeth City car c’est plutôt le Diswamp Canal qui est agréable. La ville est au bout alors les gens de la place ont trouvé une façon d’accueillir les gens qui n’ont pas le choix de passer par chez eux. En prenant l’autre chemin, vous auriez fait un détour qui n’en valait pas vraiment le déplacement.
        Bon vent et à bientôt en Floride!
        Carole et André XXXXX

        J’aime

  6. Carole et André dit :

    Un autre petit mot pour vous dire que vous vous en sortez très bien. Parfois en savoir trop nous fout la trouille. Vous assurez c’est ce qui est important. Allez! découvrez pas vous-même. D’ailleurs, vous faites preuve de bon sens, ça se voit. Tourlou!

    J’aime

Écrivez-nous, ça nous fait du bien!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s