Visiter la République Dominicaine

Nous voilà assis dans le cockpit de Calbodine dans la marina de Casa de Campo en sirotant une bière froide. Nous récapitulons notre séjour dans la DR. Cette marina fait partie d’un complexe hôtelier énorme (incluant 5 terrains de golf), ultra riche et luxueux où aucun républicain ne peut oser y vivre. La « Golden prison » comme certain l’appelle! Il faut dire que nos gardes ont baissés ici… car nous étions de loin les plus pauvres dans ce coin! Mais pourquoi certaines personnes adorent la DR? Nous en sommes à notre dernière soirée ici et en sommes fort heureux! Demain nous prenons enfin la mer pour 4 jours…

Complexe Casa del Campo

Je crois que tout commence avec nos attentes pour un pays. Nous imaginons avoir accès à une profusion de fruits exotiques entouré d’une forêt luxuriante et de gens plus sympathique les uns les autres. Nous fûmes assez déçus par une réalité très différente que nous projette les revues de voyage… Les gens sont peu respectueux de la nature qui les entourent ni des autres. Nous avions même peur à certain endroit qu’on nous rentre dedans par d’autres bateaux moteur buvant (trop) le rhum local. Les ancrages étaient très bruyants par la musique dont nous n’avions aucun contrôle sur le volume. Les poubelles envahissent la côte, les sillons, les rues, les villages… même la mer à plus de 15 miles. Nous ne sentions pas la chaleur humaine attendu, plutôt nous étions perçus comme un portefeuille ambulant. De plus, les autorités ont mis en place un système de « despacho » pour entrer et quitter chaque ancrage. Ils veulent contrôler nos allers et venues – par mesure de sécurité! Mais chacun convoite fortement un petit 20$… et il travaille a 2 ou 3 gardes. Ce système est très irritant pour notre portefeuille mais surtout pour notre liberté de navigateur…

DSCN3637.JPG

De plus, il y a comme partout, cette classe ouvrière et pauvre qui travaille fort, ceux dont la situation ne changera jamais et les riches qui s’enrichissent toujours plus. Les différences semblent plus grandes, plus injustes. La drogue est bien présente, la violence aussi. Elle est plus flagrante, même en plein jour. Les villes sont extrêmement chaotiques. Ce peut-être leur culture…

Nous avons loué une voiture quelques jours pour aller voir l’intérieur des terres. Elle est belle avec les plantations de café, de plantain, de cocotiers, de cannes à sucre. Là, les montagnes sont luxuriantes de végétations. Le Parc Nacional Los Haitises est magnifique. Certains paysans sont fort sympathiques. Les plages de Punta Cana sont belles même si elles sont envahies par le béton. Santo Domingo est riche d’histoire. Nous avons vu la DR loin des centres touristiques et des hôtels tout-inclus. Il y a plein de possibilité, mais à quel prix? Je voulais trouver une beauté à ce pays, ne pas partir avec une dent fourchu…

Santo Domingo – La zona colonial est superbe et riche d’histoire!

Parc National Los Haitises – Magnifique parc national!

Quelques unes des trouvailles en chemin…

Il y a quand même quelques beautés, mais bien subtile. L’œil et le cœur doit être patient et bien ouvert… Pour nous, ce sera nos amis navigateurs rencontrés qui resterons dans notre cœur.

Demain, nous partons pour Bonaire, île à près de 50 miles au nord de Venezuela. Nos attentes sont nulles, notre énergie faible… mais d’abord, nous devons traverser la mer des Caraïbes!

Advertisements

Écrivez-nous, ça nous fait du bien!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s