2° Traversée de la mer des caraïbes!

14 Novembre 2017

0815 – On lève l’ancre pour minimum 90 heures de voile (sans arrêt, bien sûr!). Nous avons pris le temps de bien dormir et de bien déjeuner ce matin.

Au commencement de notre aventure, j’avais une méga boule dans la gorge avant chaque départ. Peu importe le nombre de mile nautique à parcourir! J’avais peine à communiquer! Je devais aller à la toilette 3 fois avant de réellement partir. Ce matin, l’excitation est palpable! J’ai hâte au passage devant nous. Nous avons vérifié plusieurs fois la météo… il ne devrait pas avoir d’ouragan devant nous – car en réalité, c’est bien notre plus grande peur! Nous sommes heureux de lever nos nouvelles voiles et de partir à la conquête d’une nouvelle île (pour nous).

0900 – Ah non!! Il y a un bug électrique! Notre auto-pilot ne fonctionne plus. Martin transfère les fils au Chart Ploter. Ainsi, nous ne pouvons plus changer les degrés mais au moins, il reprend vie!

1000 – Belle allure! Le vent souffle bien mais les vagues sont encore hautes. Il a beaucoup venté les derniers jours! Le ciel est tout bleu, le soleil brille d’une chaleur intense et la mer est d’un bleu royal profond. Le contraste est de toute beauté avec le cap rocheux de l’île de Bonaire.

1100 – MARTIN!!!! Il y a un problème! Je suis à la barre et tout d’un coup, il n’y a plus aucun instrument qui fonctionne… Pour un quart de seconde, mon cœur fait culbute! Je calcul les possibilités. Nous pouvons utiliser le GPS de la montre à Martin avec celui du GPS portable. Nous tracerons notre route sur nos cartes papiers. Nous sentirons le vent sur notre joue pour ajuster les voiles… comme autrefois!!! Il faut toutefois calculer notre dérive, le courant, prévoir les grains de nuit (sans radar) et tenir la barre pendant minimum 90 heures… Près des îles, il nous faudra bien étudier les fonds pour ne pas s’échouer! Huuuuummm!! Ou on change de cap et on se rend a Curaçao où de tout façon, si nous avons besoin d’une pièce, c’est là qu’il faudrait aller! Martin a déjà la tête dans les fils et les connecteurs pour tenter de raviver le tout! Au bout d’une quinzaine de minutes, les instruments reprennent leur numéro et moi, je me détends! Le contrôleur de l’auto pilot a rendu l’âme. C’est celui-ci qui a fait sauter un fusible. Bon, on trouvera bien une solution quand le temps se calmera! Pour le moment, on continu et on fera des quarts de 2 heures. Ce sera moins dur pour les bras que des quarts de 3 heures vu la hauteur des vagues à négocier!

1400 – Walace et Betsy ont les jambes pendouillant au-dessus de la mer. Ils sont détrempés par les vagues qui s’écroulent sur le pont et/ou sur eux! Ils sont heureux comme pas 2! Ne vous inquiétez pas, ils sont solidement arrimés au bateau! Nelson dort.

1600 – 2 heures lui, 2 heures moi, 2 heures lui, 2 heures moi… les vagues commencent à ralentir. Il y a eu un moment où elles s’entrecroisaient et créait des remous, difficile à bien garder le cap!

1800 – Une famille de dauphin nous tiens compagnie quelques minutes. Superbe spectacle! Un peu plus tard, une petite hirondelle vole autour de nous. Elle cherche désespérément un endroit dans ce mouvement incessant pour se percher et souffler un peu! Elle finit par trouver refuge sur une couverte entassé sous le bimini où elle rendra l’âme à ce monde magnifique qui nous entoure…

2000 – Le souper ressort pour quelques-uns. Ca brasse encore beaucoup. On a toutefois une superbe allure avec nos voiles neuves!!! Au moins, il n’y avait aucun gros cumulus dans le ciel avant le coucher du soleil. On devrait pouvoir admirer des milliers d’étoiles et ne croiser aucun grain…

2400 – J’ai frette. Le sommeil se manifeste en grelottant! C’est bientôt mon tour d’aller dormir deux heures! J’ai les épaules en feu!!!!

15 Novembre 2017

0900 – Après une nuit aucunement réparatrice, nous nous apercevons que l’auto-pilot est quand même un instrument des plus importants!!! Les vagues diminuent. Le temps est plus confortable. Martin installe un raban sur la barre à roue qui tient la roue en place. De toute façon, quand les voiles sont bien ajustées et que les vagues sont moindres, le bateau suit son cours sans aucun effort!

1300 – Les garçons vomissent par ci, par là! En dedans, en dehors. On mange un peu, ça ressort… Le temps est pourtant plus calme mais il fait très chaud et le mouvement est quand même omniprésent, même si c’est beaucoup mieux qu’hier!

1800 – Les enfants dorment, déjà! Le soleil se couche tranquillement. Les étoiles se lèvent par milliers! La voie lactée se dévoile et est impressionnante!

2400 – Je suis toujours heureuse et soulagée, la nuit, quand le ciel est débordant d’étoiles! Ce qui veut dire qu’il y a moins de chance de croiser un grain, de la pluie ou une cellule orageuse.

16 Novembre 2017

0400 – Ouh!! Mon chum m’a vraiment gâtée cette nuit!!! Il m’a laissé dormir 3 heures d’affilés… Je me sens complétement rafistolé!!! Je lui laisse 3 heures aussi! Ca fait toute la différence! Nous nous sentons revivre et reprendre le dessus!

0800 – Les enfants se lèvent et on discute tranquillement. C’est ce moment parmi tous les autres que j’adore le plus en passage : le matin, doucement, un par un, les enfants font surface et nous discutons paisiblement avec le soleil levant…

Walace a pourtant les lèvres tremblantes. Il me confie qu’il veut formellement, sur-le-champ, une maison! Pauvre petit amour. Nous discutons de tout ce dont nous avons découvert, les rencontres formidables que nous avons eu la chance de croiser sur notre chemin, les nouveaux pays visités, les nouvelles langues qu’il parle maintenant, etc. etc.! Son avis change tranquillement mais il a souvent le mal de mer et je sais que ce n’est pas joyeux de se sentir ainsi!

DSCN6081

1500 – La journée va bien. Le soleil est toujours aussi haut et brillant! La mer est toujours d’un bleu royal aussi intense. Nous avons une superbe traversée jusqu’à maintenant! Le vent étant maintenant du sud-est, nous pouvons nous diriger complétement vers l’est! Incroyable vu la latitude et la longitude où nous nous trouvons! Une belle vague de côté nous prend par surprise, rempli le cockpit et nous mouille tous d’une douche salé inattendu!

1800 – Martin nous prépare un bon souper! Je crois qu’il prépare ses meilleurs repas en mer! Les enfants se couchent et nous nous préparons pour notre 3ieme nuit.

2400 – Les étoiles me rendent émotives! Il y en a encore par milliers! En bonus ce soir, il y a des étoiles filantes par dizaines! C’est d’une beauté indescriptible! La nature qui nous entoure est sublime! Nous devons absolument faire tout en notre pouvoir pour la protéger! Chaque personne, chaque action compte. Maintenant est le temps de faire une différence, aussi petite soit-elle!

17 Novembre 2017

0400 – J’aperçois un gros grain à peu près 2 miles de nous, mesurant 5-6 miles, selon notre radar. Je ralentis, il va plus vite que nous. Je nous prépare à nous faire mouiller. J’attends avant de réveiller Martin pour lui laisser toutes les minutes de sommeil possible mais là, nous sommes très près. Nous réduisons la grande voile déjà réduite et roulons la moitié du génois. Le vent est de tout bord, tout côté… faiblit puis forcit mais la pluie nous épargne. Ou plutôt nous prive de sa fraicheur pure!

0700 – Les voiles sont toutes relevées, gonflées fièrement et propulse Calbodine vers l’avant! A ce point, nous nous dirigeons vers Montserrat ou Antigua!

1000 – Le déjeuner est servi : nouilles chinoise (Ramen) pour l’équipage! C’est le menu de classe pour un équipage avec l’estomac secoué.

1400 – Le vent faiblit tellement que nous allons à moins de 3 nœuds… il est temps de mettre un peu de propulsion à notre allure!

1500 – ON VOIT LA TERRE!!! Le sommet du volcan de Montserrat. Toujours un plaisir d’apercevoir la terre. Mais on est encore bien loin de notre ancrage! Contrairement à nos débuts, la terre nous rend un peu plus nerveux. Profondimètre à surveiller. Traffic de bateaux accrus. Danger de collision ou de poubelle flottante. Île différente à contourner. La mer signifie plus que jamais une liberté extraordinaire. Une immensité grandiose. Un ciel majestueux. Un pouvoir calmant. La réalisation du rêve, quoique qu’il soit, faisable.

1900 – Petit train va loin… La mer est tellement calme, quasi une mer d’huile! C’est le rêve à Betsy de naviguer sur une mer d’huile! Si jamais les étoiles brillent sur l’eau, je me promets de la réveiller!

2200 – On ralentit un peu pour arriver de jour à l’ancrage. Il est déconseillé de rentrer dans cette baie la nuit, selon notre guide. De toute façon, à moins d’avoir un grand ancrage sans danger, nous préférons à 100% arriver de jour!

2300 – WOW! J’ai lu dans quelques récits de navigateurs comment ils ont sentis la terre avant même de la voir! Incroyable mais vrai! Pour la première fois, je sens la terre devant moi! Une odeur de terre riche et humide m’arrive en grande humer. Je renifle cette odeur tant familière. Je ferme les yeux et j’ai l’impression d’avoir les bras plongés jusqu’au coude dans une terre noire fertile. Ça sent tellement bon… j’ai le goût de jardiner! J’ai le goût de manger des fruits exotiques! J’ai le goût de toucher cette terre!

0200 – Nous sommes arrivées devant English Harbor, Antigua. Le cousin a Martin, Mathieu, fait partit d’une équipe pour emmener un voilier d’Halifax. Ce fut une bonne motivation pour choisir Antigua! Nous attendons patiemment le lever du soleil afin d’entrer dans la baie. Nous ne sommes pas seuls. Deux autres voiliers tournent avec nous…

0600 – Dès les premières lueurs du jour, nous nous approchons tranquillement, repérons un petit coin pour Calbodine et jetons l’ancre!

94 heures – 536 miles nautiques

Méchante belle traversée!!! Les enfants sont debout depuis 0500 ce matin! Ils sont vraiment excités de retrouver la terre! L’ancre bien pris, ce fut le party à bord pour un moment!!! Le port à l’air super beau! L’air est réellement plus fraîche ici! Délicieux! Après une petite sieste pour Martin et moi, nous irons explorer!

PS : Maintenant que nous sommes arrivés et entourés de bateaux, Walace ne veut plus de maison. Il veut garder son bateau!!

DSCN6107

4 Comments Add yours

  1. Guylaine dit :

    Hello ma belle Annie,

    Beau résumé de ta traverser j ai presque eu mal au coeur en meme temps que les enfants, moi je traverse en avion au lieu d en bateaux, cette année nous avons fait 86 hrsde vol d avion, sans compter Quebec Hsp, Nous avons Trinidad Tobago aller retour 2 fois, nous avonys Cancun, nous avons les Indes et présentement nous revenons d un voyage de 21 jrs a Londre, Na seront à Tobago pour 1 mois et demi commençant. Le 28 janvier. Si vs êtes dans les parages laisse moi le,savoir. Bisous à tous xxxx

    J’aime

    1. Annie dit :

      Et c’est bien plus rapide en avion!!! Bonne retraite à vous deux! Vous avez l’air d’en profiter bien! Merci de l’invitation, je vais la partager à mes amis! Hihihi!!! xxx

      J’aime

  2. Martin et Rita dit :

    Allo Annie. je suis toujours avec toi et tes histoires racontées sont toujours bien écrites, n`en doute pas. Je t`aime. Maman xxx

    J’aime

    1. Annie dit :

      Je t’aime plus xxx

      J’aime

Écrivez-nous, ça nous fait du bien!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s